En vol

En vol

mercredi 27 août 2014

LOIN DE LA FOULE DÉCHAÎNÉE




The road taken...

Allez, un autre petit clin d’œil d’angliciste, avec cet intitulé volé à Thomas Hardy, dont le roman au titre original de « Far from the Madding Crowd » (1874)  parlait de tout, sauf de la tranquillité des êtres.


Août à Nice est une épreuve pour ceux et celles qui aiment le calme. Pourquoi faut-il donc que les visiteurs étrangers se croient obligés de faire chez nous tout le bruit qu’ils n’imposeraient jamais chez eux à leurs pires ennemis ? Chaque année je me le demande, et tout ce que je trouve comme solution, c’est la fuite, en attendant que ces sauvages-là aient repris le chemin de leur grisaille. Hi hi, bien fait pour eux !


(image empruntée ici)

jeudi 14 août 2014

LES JOIES DU MOIS D'AOÛT




Août en France… Il paraît que tout est fermé, et que plus rien ne se passe.


Une chose est sûre, il continue de s’y produire de petites catastrophes domestiques, et tout autant de petits miracles. Je ne résiste pas au plaisir de vous y associer.

Non, je ne vais pas couiner sur des pages et des pages, vous connaissez la philosophie de ce blog, même si, pour être honnête, j’ai eu quelques longues minutes la tête dans le sac.

Imaginez. Vous êtes tranquillement « en vacances » à une heure de chez vous, et on vous appelle pour vous informer que votre maison est dans le noir total. Plus de frigo, le congélo vous fait des mares de flotte dans la cuisine ; plus de lumière, stores électriques fermés ; plus rien de rien, et surtout pas moyen de remettre le disjoncteur en route.
Vous rentrez à toute vitesse (malgré les radars) pour trouver sur place une surprise agréable : vous avez pu joindre un électricien, et un vendredi soir, qui plus est, et il est venu !
Ce n’est qu’un début…