En vol

En vol

mercredi 27 août 2014

LOIN DE LA FOULE DÉCHAÎNÉE




The road taken...

Allez, un autre petit clin d’œil d’angliciste, avec cet intitulé volé à Thomas Hardy, dont le roman au titre original de « Far from the Madding Crowd » (1874)  parlait de tout, sauf de la tranquillité des êtres.


Août à Nice est une épreuve pour ceux et celles qui aiment le calme. Pourquoi faut-il donc que les visiteurs étrangers se croient obligés de faire chez nous tout le bruit qu’ils n’imposeraient jamais chez eux à leurs pires ennemis ? Chaque année je me le demande, et tout ce que je trouve comme solution, c’est la fuite, en attendant que ces sauvages-là aient repris le chemin de leur grisaille. Hi hi, bien fait pour eux !


(image empruntée ici)


À deux heures de route de la côte se trouve un havre de paix, bien connu des familles niçoises qui, depuis des lustres, y emmènent leurs petits respirer le bon air : Valberg.
Vous pouvez, avec ou sans enfants, en découvrir tous les attraits. Quelques photos vous en convaincront bien mieux que de longs paragraphes.


Balades…


Et puis, le long d’un chemin bien paisible, qu’est-ce que vous entendez débouler, pire qu’un tonnerre de Brest, un gang de bachibouzouks casqués et bottés mais fort dépoitraillés, assis sur ce qui ne ressemble ni à un tracteur, ni à une moto, mais à un peu des deux. En bande organisée, ils vous dépassent en un rugissement qui vous paraît être interminable, et qui déchire le blanc silence de la montagne auquel vous vous étiez si bien habitués.


Image empruntée ici (sans son bruitage, et avec vêtements ad hoc)

Eh oui. Tant pis pour ceux qui ne peuvent faire l’ascension du Mont Blanc, ou crapahuter tout en haut du El Capitan, ou du Half Dome – dans le lointain parc de Yosemite –, ils devront se contenter de partager leur chemin avec le tout-venant.

La montagne appelée "Half Dome"



C'est sûr que là, ils ne viendront pas vous casser les oreilles !


Le tout-venant, disais-je ? Le mot m’est bien venu. Tenez, en voilà : 



À toute chose malheur est bon. Le résultat de ces passages intrusifs est, finalement, assez joli à regarder. Merci Kty, mon amie, de me l’avoir fait remarquer, et confié ! 



Photos de Valberg et de Yosemite : collection personnelle de l'auteur ! ©

2 commentaires:

  1. Le coeur, il n'y a que cela de vrai.

    RépondreSupprimer
  2. Merci pour les belles photos, Catherine.

    Je vois les images et j'entends la voix de la super chanteur Jean Ferrat et la belle chanson "La Montagne":

    La Montagne (Jean Ferrat)

    J'espère que M. Jean repose en paix dans dans un véritable jardin d'Eden avec tous les poètes et les musiciens.

    En plus. je croix que dans les montagnes il y a beaucoup de gens sympathiques. Comme on dit :
    « Il n'y a que les montagnes qui ne se rencontrent jamais »

    Amitiés,
    Joseph

    RépondreSupprimer