En deuil

En deuil

samedi 27 mai 2017

... ILS SÈMENT À TOUT VENT

Ma passion pour les graminées a déjà été l'objet d'un billet sur ce blog. Et voilà qu'avec le mois de mai, elle se réveille sous l'effet d'un courant d'air, et de la rencontre avec ces pissenlits, dont l'image fugace a été volée tout près de chez moi. 



Il suffit d'un souffle pour les disperser, on le sait, et les moins jeunes se souviennent sûrement de la couverture du Nouveau Petit Larousse illustré qui annonçait : "Je sème à tout vent".  






Le contenu de ce volume impressionnant se devait en effet de semer des graines de connaissances qui, à terme, germeraient et produiraient des esprits savants, et qui sait ? cultivés. Joli défi pour un vulgaire pissenlit. Cette plante, dont la définition de mon édition (rare et très poussiéreuse  de 1947) est la suivante : "Genre de composées qui se mangent en salade ; la racine de pissenlit, torréfiée, fournit la fausse chicorée. Manger les pissenlits par la racine, être enterréSyn. de "DENT DE LION". 
(NB : d'où l'anglais, dandelion)

samedi 20 mai 2017

AURORE, AVEC AGNÈS JAOUI – EN AVANT LA MUSIQUE !



Les films arrivent à Nice plus lentement qu'à Cannes en mai, et souvent bien après leur sortie à Paris. Ceci explique que sur Gratitude on ait parfois un tram de retard pour parler d'un titre sur lequel tout le monde a déjà exprimé son sentiment. 

N'empêche. AURORE, réalisé par Blandine Lenoir, a atteint notre rive, et c'est avec grand plaisir que je vais partager celui que j'ai éprouvé en le regardant. 

dimanche 14 mai 2017

AVEC VU PAS VU : À LA DÉCOUVERTE DU BOULEVARD CARABACEL.




Une conférence illustrée prépare les participants 
à la visite pédestre qui la suivra. 

Il y a quelque temps, je vous ai raconté la promenade sur le boulevard Dubouchage que nous a offerte Véronique Thuin-Chaudron, avec le soutien de l'association VU PAS VU. 

Nous avons renouvelé l'expérience, en découvrant cette semaine le boulevard Carabacel avec des yeux nouveaux, toujours grâce aux récits passionnants de cette conférencière si érudite. 

Avec son aimable autorisation, je vais en rendre compte ici – ou plutôt mettre l'accent sur ce qui m'a paru être remarquable, et je ne doute pas qu'elle pardonnera mes digressions d'auteur à l'imagination peu bridée. 

vendredi 5 mai 2017

DÉCO : LE MÉLANGE DES GENRES

Habitués de GRATITUDE, vous l'aurez remarqué, je suis fan de déco. Ce n'est pas nouveau, puisque c'est dû à l'influence de mon vieil ami et complice Daniel Rozensztroch*, un fameux détecteur de tendances, dont le métier consiste à s'occuper de tout ce qui touche au style de notre environnement domestique. Certes, au fil des années j'ai souvent souri de ses trouvailles en la matière, pour les adopter quelques mois plus tard... comme tout le monde.


...comme ces superbes miroirs, 
que tous recherchent et copient à présent...

Je ne suis pas la seule à m'intéresser à ce domaine, puisqu'une enquête récente révèle que la décoration intérieure est la passion de millions de nos compatriotes, et qu'ils y consacrent chaque année une grande partie de leur budget. Près d'un Français sur deux a acheté du mobilier pendant les soldes de 2016 !