En vol

En vol

mardi 8 août 2017

LA PERGOLA, RUE VERDI : UNE ÉTONNANTE MÉTAMORPHOSE

Nice révèle toujours des merveilles insoupçonnées...

Qui s'est promené dans le Quartier des Musiciens, et rue Verdi en particulier, n'a pas manqué de remarquer la magnifique fresque qui orne le fronton de l'entrée de l'immeuble du numéro 36, à l'angle de la rue Guiglia.  




Approchons-nous !

La façade de l'immeuble en lui-même n'avait rien de spécial, beigeasse, sale, elle n'attendait qu'un bon ravalement, heureusement entrepris en faisant appel aux spécialistes : l'entreprise AD AFFRESCO, qui avait déjà été mentionnée sur ce blog, pour son travail sur le Gloria Mansion, rue de France. (Petit rappel, .) 

Depuis quelques mois l'édifice se trouvait emballé, caché derrière des échafaudages...



...et voilà que, tel un papillon, il est enfin sorti de sa chrysalide – désolée du mauvais cliché, mais en voyant ses couleurs vous me le pardonnerez, j'en suis sûre : 



Certes, j'avais scruté l'avancement des travaux, et noté que quelque chose allait changer. Quel étonnement, tout de même, en voyant ces couleurs extraordinaires, ces dessins si originaux, ces formes et clins d'œil apparaître jour après jour. Pour ce résultat :







Les artisans eux-mêmes – elles-mêmes, devrais-je dire, car ce sont deux jeunes femmes qui s'y sont attachées – ont été étonnées de découvrir sous le crépi uniforme ces motifs et des restes de couleurs. 



Je crois savoir qu'il a été procédé à une analyse de ces dernières, afin de les reproduire à l'identique. Il a fallu également l'accord de la copropriété, et une aide municipale pour en arriver à cette magistrale rénovation, qui donne un cachet encore plus brillant à cette belle rue. Du reste, la nuit, les étoiles de la façade scintillent !



On notera le travail du soubassement, en béton lissé, incrusté de nacre, qui reprend la technique utilisée pour le Gloria Mansion.  





Il ne reste plus qu'à guetter le moment où la porte s'ouvrira, pour découvrir les secrets que cache (presque) cette belle grille.








Ces merveilles préservées sont un cadeau pour la ville et tous ceux qui s'y promènent. Si c'est votre cas, levez le nez, admirez, et remerciez in petto les petites mains magiques qui ont su nous le restituer. 


~…~…~…~…~…~… 


Lisez aussi ce commentaire pris sur le site Gloria Mansion. Vous y verrez d'autres images de la façade en cours de rénovation. 


"À Nice, un immeuble Art déco révèle une technique à mi-chemin entre la fresque et le scraffite.

Le dernier enduit achevé (l'intonaco) mais encore frais, un décor est gravé. 

Le fresquiste vient alors peindre sur le mortier frais et souligne les engravures par des tons foncés. Le décapage de l'immeuble la Pergola rue Verdi a permis de mettre à jour une composition qui couvre l'ensemble de la façade : pergola à teinte aubergine, fleurs jaunes cernées de noirs, grand feuillage vert, fond bleu rehaussé d'or sur un fond ocre jaune soutenu. Dans quelques mois, quand le chantier de la Pergola sera terminé, les passants découvrirons en plein quartier des musiciens de somptueuses couleurs, un jardin feint en plein cœur de ville."

Ici, également, un aperçu des autres beaux immeubles Art Déco de cette même rue Verdi. 

PS. Ajout de ce clin d'œil en forme de graffiti qui montre la fantaisie de celui qui acheva la façade il y a bien longtemps, et que les rénovatrices ont respectée. 




Photographies : ©Jacques Lefebvre-Linetzly & Cathie Fidler



4 commentaires:

  1. Cet immeuble est encore plus beau qu'avant. Nous l'avons toujours admiré, nous y sommes même allés pour visiter un appartement avant de nous fixer un peu plus bas, dans cette même rue.
    Je sais que le travail a été réalisé par l'entreprise AD'Affresco, qui a dû lutter pour parvenir à convaincre certains de l'importance de ces beautés cachées, que beaucoup n'avaient pas remarquées ou pire, les ignoraient.
    Merci, Cathy, pour cet article richement documenté.
    Bises
    M.

    RépondreSupprimer
  2. Habitant ce quartier, nous ne pouvons que nous réjouir de revoir ces merveilles.
    Merci de nous permettre d'en voir les détails.
    Bises.
    Alain

    RépondreSupprimer
  3. Merci Cathie. Ton exposé est aussi beau que la chose elle-même.Savant, avec même les détails techniques. En passant devant le n°36,je suppose que je serai bouche-bée...Et bravo aux deux photographes ! Maurice

    RépondreSupprimer
  4. J'ai enfin saisi le petit graffiti rigolo qui nous sourit discrètement. Qui l'aura vu ? Et noté que le décor intègre jusqu'au tuyau d'évacuation d'eau ! Et merci à vous tous de vos commentaires.

    RépondreSupprimer