En vol

En vol

lundi 22 avril 2013

LE MÉNAGE ? PARLONS-EN !






 Pff. J'en entends déjà railler derrière leur écran : 
« Elle déraille vraiment, ce coup-ci. Un bouquin sur le ménage ? Si on a envie de s’informer sur la question, on peut lire ce qu’ont écrit là-dessus d’éminents sociologues ou historiens*, de quoi elle se mêle ? » 
Ou bien :  
« C’est déjà pas rigolo que de faire le ménage, alors si elle croit qu’on va la suivre dans un liiiivre sur le chemin des balais, brosses, serpillères et autres ustensiles ménagers, elle rêêêêve ! »

Eh bien oui, je l’admets. J’ai rêvé de faire saisir, dans un petit recueil illustré (magnifiquement, par JL+L), que le ménage est aussi un univers à redécouvrir, et apprécier - surtout depuis son canapé.
 Si vous vous êtes jamais demandé pourquoi on utilise tel ou tel terme au quotidien, ou d’où nous viennent certaines coutumes, ou même pourquoi les tâches sont réparties comme elles le sont souvent entre les acteurs de ce même ménage – si cette curiosité vous a un jour titillé – ce livre va répondre à vos questions, et vous convaincre, j’en suis sûre, que c’est dans ce quotidien banal que se forgent les relations et l’évolution des langues.
S'il vous est jamais arrivé de pester en trouvant une chaussette dépareillée de bon matin, vous en cernerez toutes les nuances. Dans le cas contraire, rassurez-vous, rien n’est perdu, vous pourrez vous rattraper en suivant le fil musical et linguistique de l’ouvrage.
Oui, vous souriez maintenant, mais jamais plus vous ne saisirez un balai de la même façon après l’avoir lu. On parie ? Moi qui l’ai écrit, je vous assure que j’en supporte tout bien mieux… y compris de descendre les poubelles !
(Enfin, pas trop souvent, quand même...)

Alors, à bientôt, avec vos commentaires, au moins sur son look – c’est à dire dès que le livre sera en librairie, ce qui ne saurait tarder**.
Moi, je ne l’ai pas encore touché, et là, tout de suite, en sachant ce qui va lui arriver, je ressens une impression bizarre : sans doute celle qu’éprouve une parturiente qui vient de donner naissance à un petit prématuré, qu’on lui enlève illico pour le mettre en couveuse !

Voilà la nouvelle : si vous êtes parisien et que vous avez l’occasion d’aller faire un tour chez MERCI, 111, Bd Beaumarchais, où les trois semaines à venir célèbrent, justement, le ménage, vous verrez mon dernier-né avant moi, propre comme un sou neuf, tout droit sorti de chez l’imprimeur.

Parce que devinez quoi ? LE MÉNAGE ? PARLONS-EN ! est invité à la fête ! Il y sera à compter du 25 avril... 
Il y a pire comme baptême, non ? Allez, je compte sur lui, et sur vous, pour nous y faire un joli REMUE-MÉNAGE - mais que ce soit enfin, paisiblement, l'ère du ménage pour tous !


*tels Jean-Claude Kaufmann, ou Georges Vigarello, qui y sont, bien entendu cités.
** sortie officielle le 15 mai 2013  - ISBN 078-2-01306-622-7 - 16 €

4 commentaires:

  1. Assurément, ce sera une lecture essentielle pour tout le monde?

    Le dessin est bon, surtout le balai dans le milieu attaché par une chaîne.

    Bonne chance, Catherine!

    RépondreSupprimer
  2. Ah voilà encore une idée intéressante !
    Georgette

    RépondreSupprimer
  3. On attend le petit dernier avec impatience.
    Aurons-nous cheminé de la même manière, fait un ménage durable
    en évoluant de l'âge du coup de torchon à la tentation de passer l'éponge?

    RépondreSupprimer
  4. Moi j'en ai un peu marre du ménage, avec une épouse aboulique qui me fait devenir homme et femme (et quelquefois chèvre) sans solution de continuité. Né en moins - car je me suis toujours senti de trop sur cette terre - je lirai volontiers - y mal que me pese, dirait l'espagnol - ce nouveau livre, comme on le dit de la vie qu'on veut malgré tout vivre : ne serait-ce que par curiosité.
    La bise à Cathie,
    Albert

    RépondreSupprimer