En deuil

En deuil

samedi 23 juillet 2011

EUGÈNE FIDLER


Je porte le même nom que lui, forcément c’est mon père ! Je suis donc, ainsi que l'écrirait Véronique Moraldi, la fille de son père !

Mon père donc, Eugène Fidler était peintre, un excellent peintre. Un céramiste de talent. Un artiste plein de fantaisie, d’humour, mais aussi chargé des angoisses de son histoire, de son passé. Comme le sont tous les artistes, je crois. Mais il a bien vécu, et beaucoup produit tout au long de sa vie de saltimbanque, qui s’est achevée il y a déjà vingt-et-un ans.

Il a laissé une belle collection de collages, de dessins, de gravures et d’aquarelles, ainsi que quelques superbes céramiques.

Les gardiennes de son œuvre, ma demi-sœur et sa mère, continuent de la diffuser sans relâche. D’où cette exposition qui aura lieu très bientôt au Château de la Nerthe, à Châteauneuf-du-Pape, dans le Vaucluse, en illustre compagnie. (Du 29 juillet au 21 août)

Si vous vous promenez en Provence, ne la manquez pas, et si vous souhaitez en découvrir plus sur Eugène Fidler, voyez la page de wikipedia que je lui ai consacrée : Ma façon à moi de le faire connaître, à l'aide de mots, par le plus grand nombre, car je lui dois aussi l'amour de la langue française, et celui de la lecture.

(Mais pourquoi le français n'a-t-il pas un équivalent aussi bref et percutant que l'apostrophe "Enjoy!" ? )




Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire