En vol

En vol

dimanche 5 janvier 2014

MEILLEURS VOEUX !



Que dire de plus en ce début janvier, qui ne soit pas tarte – ni galette -, sinon que je souhaite à tous les visiteurs de ce blog, qu’ils soient des fidèles ou pas, des lecteurs, ou pas, des Niçois ou pas (oops, pardonnez cet accès de chauvinisme, sans doute imputable aux récents excès), de poursuivre allègrement leur petite bonne femme de vie (ben oui, pourquoi pas ?) en faisant preuve d’une santé de métal précieux, c’est-à-dire inoxydable, avec, et c’est le plus important ici, l’amour des mots chevillés à l’esprit.

Il y aura des surprises cette année en la matière. J’espère vivement les partager avec vous, ici et ailleurs. Mais en attendant, quelques mots d’affection.

Avez-vous remarqué que l’on ne s’embrasse plus ? À présent, on se fait la bise.
Avec toutes ses variantes. Par exemple, jadis, on disait à quelqu’un, pour clore une conversation téléphonique, ou une jolie lettre : « Je t’embrasse bien fort ». Au lieu de ça, aujourd’hui, on dit : « Bisous, bisous ! » au singulier, ou au pluriel, l’oreille ne faisant pas la différence. Par mail, on simplifie encore avec les variantes : Bises ou bise – voire, mais ce n’est pas là un signe de grande affection, plutôt une façon de dire : « Je te fais la bise, mais du bout des lèvres, ne le prends pas trop au sérieux » : Bizz.
En revanche, quand on est amis, on peut en rajouter, en écrivant : bizzzzz. Ça, c’est du lourd en affection !
Et finalement, en cas de vraie sympathie, on en revient aux fondamentaux, avec un « je t’embrasse », qui ajoute l’accolade au baiser.

Non, ce n’est pas simple de manifester ses sentiments. Alors, à défaut de promettre de gros poutous, des patins mouillés, des pelles profondes, des bécots badins, des galoches galantes ; de vous sucer la pomme, ou la pêche, je me contenterai ici de vous exprimer mes chastes vœux virtuels à l’aide d’une formule passe-partout : Bonne et heureuse année !
Et le reste est sur cette belle image. Comprenne qui pourra. 


5 commentaires:

  1. Bonne année, Cathie, bisous, bises, bizz, bzzzz & zzzz et tiens je t'embrasse et te souhaite de poursuivre ton bonne femme de chemin, dans la santé, la lumière et la gloire,
    Albizzz (also : Albbens)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Mes vœux de très Bonne Année Cathie. Sais-tu qu'avec ces remarques sur les modes d'expression de l'affection, tu entres dans la confrérie des «moralistes » des XVII°, XVIII°, etc. ? Félicitations !
      Adoncques, je t'embrasse (n'en déplaise à Jacques...) Maurice

      Supprimer
  2. Tous mes voeux de bonheur et santé, Cathie, à toi et tes proches et avec bisous et autres poutous. Monique

    RépondreSupprimer
  3. Je me régale comme d'habitude.
    Yvonne

    RépondreSupprimer