En deuil

En deuil

jeudi 1 septembre 2011

LES MEILLEURES COURGETTES DU MONDE



"Les courgettes, c’est fade".

"Les courgettes, c’est tout juste bon à mettre dans la ratatouille".

"Les courgettes, ce serait mieux de ne pas en mettre dans la ratatouille".

Ou, comme auraient dit mes enfants : "À quoi ça sert, les courgettes ? "

(Habituellement ils disaient cela de la salade, présente à tous les repas).

Eh bien, moi, je m’inscris en faux contre toutes ces affirmations, qui proviennent sans doute de personnes qui ne connaissent pas la courgette-fleur de Nice.

Pour preuve, je vous en montre la photo, afin que vous compreniez que ce légume n’a rien à voir avec les machins vert foncé qui se trouvent dans les hypermarchés de France et de Navarre.

Les nôtres, elles sont d’une douceur incomparable, leur peau est satinée comme celle d’un bébé, leur odeur de noisette chaude est irrésistible, et leur forme délicate, leur fleur d’un jaune subtil au pistil orangé vous envoûtent avant même que vous ne les ayez cuisinées.

Tout l’été, elles se répandent sur les étals des marchés, parfois enveloppées d’une nuée d’abeilles gourmandes. Elles vous invitent à les préparer crues en rondelles bien fines, ou cuites à la vapeur, avec quelques feuilles de menthe, un filet de jus de citron et d’huile d’olive – rien de bien compliqué, car leur goût fin se suffit à lui-même. Vous vous sentez l’âme plus sophistiquée ? Un petit gratin sera vite concocté, en les saupoudrant d’un peu de persil, de parmesan, de chapelure, et d’un rien d’ail pressé. Sans oublier le filet d’huile d’olive.

Sa fleur délicate et démesurée, quant à elle, révélera sa texture subtile en beignet, ou farcie selon votre fantaisie.

Les recettes ne manquent pas. J’en ai même reçu un jour de ma fifille tout un livre, intitulé COURGETTES, JE VOUS AIME… de 83 façons ! Cliquez sur le titre pour en savoir plus.

Mais les meilleures courgettes du monde, je les ai trouvées de l’autre côté du Pont du Var, à Roquefort-les-Pins, autant dire à l’étranger. Ce sont les meilleures, car cultivées avec amour, et données en cadeau par des miens amis. Là où certains vous offrent à reculons des présents qu’ils croient somptueux, ceux-ci partagent à l’improviste, et avec générosité le résultat tout frais cueilli de leur dur labeur au jardin, des heures de soin, des années d’expérience – qui font que ces courgettes, (tout comme les tomates exceptionnelles de ma maman, ou celles, auvergnates, de mon ami Gaby) ne sont pas juste des légumes ordinaires, mais les fruits précieux du cœur de l’humanité.

4 commentaires:

  1. Ceux qui n'aiment pas les courgettes sont des courges!!!

    RépondreSupprimer
  2. J'ai plutôt dit que la salade ça servait à rien, ce qui est vrai, non???

    RépondreSupprimer
  3. ALORS LÀ, ANONYME, JE VOUS RECONNAIS !
    Quant à savoir si la salade sert à quelque chose... à vous regarder, et en sachant que vous en avez consommé toute votre enfance, je dirais "même pas vrai". Prenez-le comme vous voudrez !

    RépondreSupprimer
  4. Bravo Cathie,

    Cela donne envie d'en manger...

    C'est vrai que la courgette est un légume intéressant. Bouillies, avec de l'huile - d'olive bien entendu,et du citron cela fait une magnifique salade, à la poelle relevées avec de l'ail,cuisinées avec des morceaux de viande et du riz blanc en accompagnement, en soupe. Il y a de nombreuses façons de cuisiner les courgettes. Et si vous parsemez vos courgettes de quelques feuilles de coriande frais...

    Quant aux fleurs de courgettes c'est un délice royal...

    Et dire que petit, je n'aimais pas les courgettes !

    Bon appetit

    Moise

    RépondreSupprimer