En vol

En vol

mercredi 6 juin 2012

LE PRÉSENT DU PASSÉ – UN ROMAN PRÉSENT AU FESTIVAL DU LIVRE DE NICE 2012.









Chers lecteurs et lectrices fidèles de ce blog, je vous avais promis de vous en dire davantage sur ce titre un peu énigmatique. Sans tout révéler, car un brin de suspense ne nuit pas, je vais d’abord dévoiler ce qui se cache derrière l’illustration de couverture.


Alors, c’est un Inuksuk.



Bon. Je vous sens perplexes. Sauf si vous avez lu sur facebook la page d’EDENLALU, dont la chroniqueuse curieuse a su me tirer quelques vers du nez, avant tout le monde !



Je répète donc ici qu’il s’agit d’un empilement de pierres érigé par les peuples des Premières Nations de la côte nord du Pacifique, et en particulier par les Inuits. Un Inuksuk servait de point repère aux pêcheurs, aux chasseurs, en indiquant un bon emplacement, ou un itinéraire à suivre pour les voyageurs égarés. Au fil du temps, son icône est devenue un symbole de paix, d’amitié, et d’hospitalité.

Vous vous demandez bien le rapport avec le titre, je le sens...

Encore un indice :  Il est question, dans ce roman, de séparations, de rejets, d’incompréhension – cela, en raison d’un secret de famille qui affecte la vie de deux (relativement  jeunes) demi-frères de façon très différente.  
Et puis, ce personnage mythique de l'Inuksuk est le fétiche d'une petite fille. Que lui demandera-t-elle, et pourquoi ? 

Vous le saurez en suivant Thomas et Fabien, les deux personnages principaux, ainsi que leurs proches, au fil de ce roman qui se déroule, un peu à la manière d’un roman policier, autour des  thèmes de l’oubli, de la honte et de la loyauté familiale. 

En exergue, cette phrase qui me touche tant, d’Elie Wiesel :« Le bourreau tue toujours deux fois. La seconde, par l’oubli. »

Voilà, ce sera à vous de découvrir ces personnages que je lâche à présent pour qu’ils vivent tout seuls leur vie de fiction entre vos mains. Le souhait que je formule ? Qu’ils aient du corps, et de l’âme, et touchent à l’histoire de chacun d'entre vous, même si elle n’est pas identique à la vôtre. Et que, dans certains passages, ils vous fassent aussi sourire.

Si vous venez me voir le vendredi 8, ou le samedi 9 juin, au Festival du Livre de Nice, sur le stand des Éditions Ovadia (voir côté éditeurs des Alpes Maritimes, plan ci-dessous), je vous les confierai - et merci à vous si vous les adoptez. 
Promis, ils seront moins casse-pieds que mon pépé chat, qui réveille son monde la nuit pour manger !




Infos pratiques :
Parution: 2012 - 2013
Éditeur: Au Pays Rêvé
Caractéristiques: 160 pages Prix: 16
Isbn: 978-2-918966-17-3 -  Ean 13: 9782918966173



En prime, quelques photos de la journée CUISINE ET LITTÉRATURE EN FÊTE, qui a eu lieu le dimanche 3 juin à La Colle sur Loup. L’an prochain, ne la manquez sous aucun prétexte, surtout si vous avez des enfants : ils se régaleront autant que les adultes. J’y ai rencontré des Milanais, venus exprès pour en profiter. Et pour ceux qui vivent dans la région, et qui ne connaissent pas le vieux village – faites comme moi : visitez-le, il n’est jamais trop tard pour bien faire !



Quand je vous dis que ce n'est pas loin... de Nice !


Le buffet de l'inauguration. Pas mal, hein ? 


Avec mon "collègue du jet d'encre" 
(son expression) auteur de : "Histoires Gratinées"


Ici, le Trio Butterfly, un vrai régal



Cerise sur le gâteau : En déjeunant avec des chefs, j'ai appris des tas de choses sur la "cuisson lente" et, en particulier, que l'on peut faire cuire une darne de saumon (mais une seule !) à 40°C dans son... lave vaisselle ! Emballée, certes, mais quand même. Écologique ?


Illustration de couverture et crédits photo : JL+L.  

2 commentaires:

  1. J'aime beaucoup ta façon de présenter. Tu es extra...
    Je ne sais si je pourrai passer, mais je vais faire l'impossible.
    Je ne suis pas encore arrivé à travailler sur mon récit de " L'ECRITURE ". Il faut dire que mes voyages en famille sont causes de grades boubouffes et libations en tous genres et j'ai perdu cette habitude.
    Je sais que cela encore une réussite et vais néanmoins te souhaiter le meilleur possible.
    Bien amicalement.
    Alain

    RépondreSupprimer
  2. Cher Alain, merci de ta confiance et de tes gentils voeux. J'espère ta participation à notre atelier d'écriture car elle est toujours de grande qualité.
    À bientôt alors !

    RépondreSupprimer