En vol

En vol

samedi 7 juin 2014

"SERVICE CONSOMMATEURS, BONJOUR, QUE PUIS-JE FAIRE POUR VOUS ?"



Beaucoup !

Dans LE REFUGE DES GENS, il y a deux ans, j’avais raconté l’histoire du « monsieur de chez Marty » qui réceptionnait une centrale vapeur en panne, et j’avais bien déliré sur ses états d’âme et sur ses interlocuteurs grognons.

Cela devait être prémonitoire, car voilà que je me retrouve dans la situation de la cliente mécontente du service après-vente.
Mais c’en est tellement comique que je me dois de partager cette aventure ici, sans avoir aucun scrupule à mentionner les entreprises concernées.

J’ai fait l’achat, il y a deux ans, chez Ubaldi, d’une centrale vapeur de la marque Philips. Celle qui est censée tout faire en un clin d’œil sans ajustement de thermostat. Le rêve.

Ce que l'image ne montre pas, c'est les spaghetti de fils et de cordon qu'elle recèle  !

Cool peut-être, mais que la pub ne dit pas non plus, c’est qu’au bout de quelques mois elle se met à couler, et que donc il faut la rapporter et faire marcher sa garantie (de deux ans), avant de se retrouver électrocutée ou, pire, avec un tas de linge froissé en attente sur le lit (pour plus de détails, je renvoie mes lecteurs avisés au Ménage !).


OK. Plus de trois semaines après, elle revient, réparée. Mais là, je vois que son cordon est légèrement endommagé, ce que je n’avais pas remarqué auparavant.

J’attends, me remets à l’ouvrage, un peu par paresse de retourner chez Ubaldi. Et puis j’ai encore quelques mois de garantie devant moi.

Tout de même, quand le cordon se met vraiment à nu, et menace à nouveau d’attenter à mes jours, je rapporte la chose chez Ubaldi, en me disant « c’est pas grand-chose, ça sera vite réparé cette fois. »
Quelle naïveté !

Malgré mes deux appels, au bout de quatre semaines rien, sauf un coup de fil d’Ubaldi m’avisant que la pièce est enfin arrivée à l’atelier chargé de la réparation.
Ah ben fallait le dire, qu’elle dormait sur un coin d’établi, ma machine, pendant tous les ponts du mois de mai, et celui de l’Ascension ! C’était seulement parce que personne n’avait pu y toucher faute de matériel pour la réparer ! Donc, au bout de cinq semaines, avec un peu de chance, je l’aurai récupérée (quoique si les employés regardent les cérémonies du 6 juin à la télé, il y aura peut-être davantage de retard).

Sur ce, j’appelle Philips, car je sais compter : ma machine aura été immobilisée huit semaines en deux ans, et je voudrais obtenir 1) satisfaction et 2) dans mes rêves, une forme de dédommagement.

=> Chat sur le site de Philips…
Le conseiller me renvoie gentiment chez Ubaldi, ou alors chez « Les Robotins » qui sont le centre agréé pour les réparations des produits Philips. Parce que me dit-il : « dans ce cas, il aurait fallu nous contacter directement ». C’est sûr, on ne retourne jamais là où on a acheté le produit quand il tombe en panne encore sous garantie. (Pourquoi pas aller directement à l’usine, tant qu’on y est ?)

Et ajoute le conseiller : "si le problème persiste, vous pouvez déposer l'appareil auprès d'un centre de service agréé Philips"
Ils sont optimistes chez Philips ! Après réparation, le problème va persister ? Coupez moi donc le courant avant que je ne devienne la femme électrique !!!!

Mais NON, on ne peut pas me prêter, et encore moins me donner, un fer basique en guise de dédommagement. Pour ça, faut appeler un autre numéro.

(Fin du « chat » : Je vous souhaite une agréable journée et vous remercie d’avoir contacté le service d’assistance Philips.)

J’appelle. Un autre cul-de-sac Philips. Je suis renvoyée, avec les formules de politesse d’usage, devinez à qui ? Aux fameux Robotins !

Ça commence à chauffer, et même pas sous la semelle du fer.
Je fais ni une ni deux, j’appelle donc les Robotins, car à ce stade je voudrais vraiment savoir où se trouve ma précieuse machine.

Pas chez eux, rue de France, à Nice. Non non, non. Après avoir donné pour la xième fois tous les numéros de facture, de série, de prise en charge – coup de bol, on ne m’a demandé ni mon numéro de Sécu, ni ma date de naissance –, j’ai avancé d’un chouïa. Un monsieur très, très, gentil, très coopératif et pas du tout robotisé, me donne le numéro de la centrale qui s’occupe du suivi des réparations, afin qu’on retrouve au moins l’endroit où se trouve ma machine à vapeur série GC9500 ou GC9200.

Là, une dame très, très gentille, elle aussi, me dit qu’elle va faire de son mieux et rameuter le FBI, NCIS, Nice-Unité Spéciale, Interpol et les Experts et surtout Perdu de vue afin m’en informer.
Avec un peu de chance, dans dix ans, Cold Case – affaires classées – me rappellera pour me dire que Bones est en train de relever son ADN et que finalement ma machine est morte étranglée par son cordon ou asphyxiée par de la poussière.

Vous savez quoi ? Cela me fait beaucoup de bien de délirer sur une telle bêtise. Pendant ce temps-là, on ne porte chez nous que des T-shirts froissés, et il paraît que c’est hyper tendance.

To be continued (je savais que cette photo me serait à nouveau utile !)


$$$$$

Ah, eh bien voilà la conclusion proposée à cette affaire : La dame de tout à l’heure, au doux prénom de Céline, me demande si, en guise de compensation, je souhaite qu’elle réclame pour moi… une machine neuve !
D’accord, il me faudra patienter une semaine de plus. Mais entre une machine foireuse réparée même pas à la six-quatre-deux, et une neuve au potentiel de panne infini, devinez ce que je choisis : huit jours de plus de T-shirts froissés. Parfaitement.

Merci Céline, où que vous soyez – quelque part dans le nord, me dit votre joli accent – vous êtes une perle !

$$$$$

Dernière minute : Suis allée récupérer ma machine neuve. Coup de bol, il en restait une, une seule. Pas de bol, il lui manquait un bouchon. Qu'à cela ne tienne, le vendeur de chez Ubaldi en a pris un sur sa cousine, et voilà le travail. On va pas se plaindre en plus si elle est d'une couleur différente, ou si ? 



2 commentaires:

  1. J'adore ton humour décapant, Cathy ! Et tu fais d'une affaire scandaleuse une source de renseignements intéressants : les séries télévisées, en particulier !!! Ne repasse pas trop ! Il fait chaud ! Bises. Michou

    RépondreSupprimer
  2. Désolée, le site des Robotins ne semble plus être actif. Mais rendez-vous sur place, ce sera encore mieux !

    RépondreSupprimer