En vol

En vol

jeudi 10 juillet 2014

ENCORE EN VIE : MERCI LA VIE !



Petit album de vacances cette fois-ci, accompagné d'une chronique de l'autoroute. 

On voit de très belles choses en se baladant en France et, revenant vivant après plus de 2000 kms de route, on est obligé d’en remercier le ciel.

Ces merveilleux nuages dans un ciel bleu de Bresse
En effet... 
Un premier camion a failli nous envoyer dans la barrière de sécurité. Celle de gauche, bien sûr. Il – le chauffeur – était tout simplement en train de téléphoner, et même pas en « mains libres ». Si le mien, de chauffeur, n’avait pas été aussi sobre, nous n’aurions jamais pu voir ceci :


Symphonie fleurie dans le Parc botanique de la Teyssonière (Ain)

Un deuxième, en se déportant, a failli nous projeter contre une autre voiture qui était tranquillement en train de nous dépasser. Il – le chauffeur – était tout simplement en train de « textoter » puisqu’il regardait son téléphone, qu’il tenait visiblement en main. Si mon chauffeur n’avait pas été si vigilant, nous n’aurions jamais pu voir ceci :





Un troisième, eh bien, c’est tout simple, il devait rattraper son retard de sommeil, car il zigzaguait gentiment malgré la remorque pleine de voitures neuves qu’il tractait. Il – le chauffeur – n’a même pas remarqué les mimiques d’horreur que je lui ai faites lors du dépassement. Si mon conducteur n’avait pas  été aussi concentré, nous n’aurions jamais pu voir ceci :

En Bresse, il y a des affaires à ne pas manquer – avis aux Niçoises ! :-)

Ni ceci : 

Château médiéval de Berzé-le-Chazel, près de Cluny

Notez bien que je ne raconte ici que des histoires de camions. C’est parce qu’ils sont très gros, très longs, très nombreux, et font très peur. Heureusement il y a aussi des voitures pour agrémenter l’autoroute, elles sont plus petites mais tout aussi agressives surtout si vous respectez la limitation de vitesse, imbécile que vous êtes. 

À ce propos, j'ai cru entendre "dans le poste" qu'il serait question de retirer leur permis aux conducteurs les plus…  "âgés", qui, en raison de leur démence sénile, sont susceptibles de causer des accidents. J’aimerais bien savoir combien ils sont à le faire, et comparer ce chiffre à celui de ceux causés par de bien plus jeunes adultes, au comportement agressif, ou sous influence, et qui se moquent du code de la route comme de leur première console vidéo. 

Ah, que je regrette le temps où l’on flânait sur des routes de campagne, pour se rendre dans un château semblable à celui-ci, dont l’environnement m’a fait penser à Downton Abbey.





Le petit chauffeur y était devenu seigneur… Mais que diable, je délire, puisque ceux qui ont vu la fin de la 3ème saison savent qu’en ce temps-là l’automobile était déjà dangereuse, et même sur une toute petite route…
(Chuttt).

Décidément, on a de quoi se réjouir d’être rentré chez soi sans se perdre – grâce à Juliette, que vous rencontrerez ici –, et en un seul morceau, pour retrouver ceci :

Retrouver de la pluie au lieu de la canicule, quel régal !

Franchement, cette vie-là, ce n’est pas une punition. Merci donc à la Providence qui me la procure. Et qu'elle vous garde aussi. 

6 commentaires:

  1. Ah mdr j'adore ton humour et ta manière de raconter ! Merci pour les photos sublimes ! Un vrai régal de te lire ....
    Bisous
    Georgette

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Concernant les camions, ç sa voit que tu n'as pas connu les routes de L'Inde! On est vacciné contre la mort.
      Bisous
      Colette

      Supprimer
  2. concernant la route de tous les dangers, on voit bien que tu n'as pas connu l'Inde!11 juillet 2014 à 09:25

    Concernant la route de tous les dangers, on voit bien que tu n'as pas connu l'Inde! On y est vacciné contre la mort.

    RépondreSupprimer
  3. Bon, finalement, l'A6 n'est pas si terrible que ça !

    RépondreSupprimer
  4. Un beau 'Tour de France' - mais pas sur un vélo ! Les photographies racontent une bonne histoire.

    Faites attention sur la route.

    RépondreSupprimer
  5. Bonne fête à tous mes amis (et amies) en France pour le 14 juillet.

    Faites attention au bison futé sur tous vos trajets !

    Joseph

    RépondreSupprimer