En deuil

En deuil

mardi 21 octobre 2014

ON NE FAIT PAS JUSTE PARTIE DES MEUBLES !


En se promenant dans les boutiques d’ameublement on se rend compte d’un certain nombre de faits concernant leur évolution.

Tout d’abord que peu d’entre elles se contentent, comme dans le temps, de vendre du mobilier et rien que du mobilier.

Non, à présent (et depuis un bon bout de temps tout de même), les meubles côtoient allégrement tous les objets de la maison, vaisselle, literie, tapis et luminaires. Chaque petite boutique est à elle seule un concentré d’Habitat et d’Ikea. Certaines vendent même des vêtements, des chaussures et, pourquoi pas, des pantoufles. Parfois elles se font traiter de concept store, sûrement parce qu’elles visent les intellos bobos. (Et, au fait, je les adore !)

Il ne reste presque plus d’endroits qui vendent encore de ce mobilier d’antan en bois faussement vermoulu, ou clinquant de vernis acrylique, imitant le style Louis XV et fabriqué en France.

Dans les nouvelles boutiques branchées, on trouve essentiellement des objets au style contemporain, dépouillés ou très colorés, en métal ou en plastique, pour la plupart fabriqués en Chine.
Style contemporain ?
Faut le dire vite.
Ma dernière virée dans un temple de la consommation m’a convaincue du contraire.

Certes les tables, basses ou hautes, sont neuves, mais même si elles ont un look patiné, elles se veulent à la pointe de la créativité du 21ème siècle.
Pourtant, qu’y ai-je vu, sinon un reflet du mobilier que j’ai découvert, enfant, chez les amateurs de nouveautés ?

Vous trouverez ce modèle sur ce site. 
Accompagné de cette merveilleuse légende :  Cette chaise de jardin fifties noire en fil scoubidou tressé main à la fois vintage et complétement tendance apportera une touche moderne à votre espace et vous procurera un incroyable confort. 

Ces plateaux de table aux bords légèrement arrondis, ou ovales ; ces pieds en métal, fuselés, pointus comme des aiguilles à tricoter ; ce look danois années 50, ces fauteuils à la coque en plastique, recouverts de skaï, ou tressés de fil à scoubidou, vous appelez ça du contemporain ? Du tout neuf ? 
Pas du tout.

C’est rien que du vintage revisité.
2 tables basses Habitat – voir ici

Le vrai vintage, d’époque, lui, il va chercher des sommes qu’Ikea aurait honte d’afficher. Il est très recherché. Découvrez ici sa définition, et même sa prononciation.

Extrapolons un brin : Nous autres qui avons quelques heures de vol dans les plumes, on n’est pas vieux, ni vieilles, ni même sénior. Pas du tout.
Si nous n’avons pas été pas « revisité(e)s » par un bistouri ou par la toxine botulique, et que nous sommes resté(e)s dans notre jus, nous ne sommes pas pour autant des antiquités ! Bien au contraire.
  


Légende du marchand : Montée sur 3 pieds, cette table basse vintage s'inspire du  design des années 50. Sobre et fonctionnelle, cette table basse rétro créera une ambiance chaleureuse et   épurée dans votre salon. Associez-la à la table basse vintage grand modèle pour un duo très tendance. (Image prise sur ce site.) 




Vous avez tout compris, n'est-ce-pas ? 
Alors réjouissons-nous ensemble, amies des fifties : On ne fait pas juste partie des meubles – même rétro, on est  desirable, on est  vintage, et donc furieusement tendance. 
Alleluia !

~~~~~

Dans le même ordre d'idée, parcourez le site des Boomeuses, et aussi cette chronique sur nos tics langagiers. 



1 commentaire:

  1. Comme je regrette d'avoir bazardé mes vieilles robes !

    RépondreSupprimer