En deuil

En deuil

jeudi 29 mars 2012

« QUAND LA LITTÉRATURE NIÇOISE TRAVERSE L’OCÉAN »




C’est le titre choisi par la journaliste de Nice-Matin, Alice Rousselot, qui est venue « couvrir » ma rencontre de la semaine dernière au Lycée d’Estienne d’Orves avec les élèves de Falmouth Academy, et je dois dire qu’elle a fait là un très bel article, à la mesure de son attention ce jour-là. J’ai beaucoup aimé sa façon à la fois discrète et présente de participer à cet événement si important pour tous ceux qui étaient impliqués. Franchement, si la jeune garde journalistique est à son image, je vais cesser de me faire du souci pour la presse écrite ! Rien à voir avec les vautours dont j’ai parlé à propos de George Clooney. Je plaisante à peine, et lui pardonne volontiers d’avoir oublié l’orthographe un peu inhabituelle de mon prénom d’auteur, car elle a bien mis l’accent sur le fait que cet échange sert à faire rayonner Nice outre-Atlantique, et sur le rôle fondamental que tiennent l’écriture et la lecture dans les relations humaines internationales.
Et je suis aussi très flattée d’être définie comme faisant partie de la « littérature niçoise », vu que dans la même édition une page est consacrée aux manuscrits de Louis Nucéra, et un autre article au grand écrivain qu’est Colette Guedj, pour son intervention à la Médiathèque de Saint Jean Cap Ferrat dans le cadre du printemps des poètes. Belle semaine.


 Sur la photo, les élèves américains et leurs professeurs, Dr Deborah Bradley et Benjamin Parsons. 

2 commentaires:

  1. Bravo ! C'est un bon support de lecture et de commentaire de texte pour des élèves, en plus américains !

    RépondreSupprimer
  2. Quel bel hommage à Worth Campbell!

    RépondreSupprimer